Qualité de l’eau des puits privés de la Mauricie  

Le projet « Qualité de l’eau des puits privés de la Mauricie » est le résultat d’une concertation entre vingt et un (21) organismes et organisations de la Mauricie et vise les objectifs suivants :

1. Informer et sensibiliser les propriétaires de puits aux bonnes méthodes de protection et à l’importance de faire un suivi de leur qualité        d’eau ;  


2. Accompagner les propriétaires de puits dans les méthodes d’échantillonnage de l’eau de consommation et de désinfection de leur            puits afin de les rendre autonomes ;

 
3. Acquérir des connaissances en matière de qualité de l’eau souterraine sur le territoire de la Mauricie.

Grâce au soutien financier du Fond d’appui au rayonnement des régions (FARR), 250 propriétaires d’ouvrages de captage d’eau individuels (puits) dans 8 municipalités du territoire ont bénéficié d’une rencontre personnalisée visant à les sensibiliser aux recommandations à suivre pour une saine gestion de leur source d’approvisionnement en eau. Ces rencontres ont eu lieu durant la saison estivale 2018. 

Des échantillons d’eau ont été prélevés à chaque résidence et ont fait l’objet d’une analyse par un laboratoire accrédité pour les bactéries atypiques, coliformes totaux, Escherichia coli et les nitrites-nitrates. Une analyse de la présence de bactéries entérocoques a été réalisée sur 240 échantillons.

Alors que les propriétaires d’ouvrages de captage d’eau individuels sont légalement responsables de la qualité de leur eau, ils demeurent mal informés des risques associés. Les analyses d’eau ont permis de mettre en lumière des résultats préoccupants, soit 18% de non-conformité aux normes du Règlement sur la qualité de l’eau potable pour les paramètres bactériologiques. Les puits de surface sont les ouvrages de captage qui présentent le plus de dépassements avec 42 % d’échantillons non conformes. Un bilan du projet présente les principales observations et recommandations.

 

Avec plus de 400 inscriptions pour 250 places disponibles, cette première année du projet met en évidence l’intérêt des propriétaires de puits de la région pour des initiatives visant à mieux les outiller devant la gestion de leur eau de consommation. Il serait donc pertinent de poursuivre le travail qui a été réalisé cette année et de l’étendre à l’ensemble de la Mauricie. 

Les municipalités participantes pour l’été 2018 étaient Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Saint-Mathieu-du-Parc, Saint-Roch-de-Mékinac, Trois-Rives ainsi que les villes de La Tuque, Shawinigan et Trois-Rivières (secteur Saint-Louis-de-France). 

Il est prévu que les deux phases subséquentes du projet soient chapeautées par l’Organisme de bassins versants des rivières du Loup et des Yamachiche (OBVRLY) et la Société d’aménagement et de mise en valeur du bassin de la Batiscan (SAMBBA) sur leurs territoires d’intervention respectifs.

BILAN 2018

BILAN 2018

ENCART D'INFORMATION

Qualité de l’eau des puits privés en Mauricie : un travail d’information et de sensibilisation est nécessaire dans la région L'Écho de Trois-Rivières

Puits privés d'eau potable : des analyses préoccupantes Le Nouvelliste

Un puits sur cinq dépasse les normes  L'Hebdo du St-Maurice

Suivez-nous sur Facebook :